vendredi 3 juin 2011

(film) The Tree of Life


Réalisé par Terrence Malick
Avec Brad Pitt, Jessica Chastain, Sean Penn

Date de sortie cinéma : 17 mai 2011
Genre : Drame, fantastique
Durée : 2h18

Synopsis : Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante, qui lui donne foi en la vie. La naissance de ses deux frères l'oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, alors qu'il affronte l'individualisme forcené d'un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu'au jour où un tragique événement vient troubler cet équilibre précaire...

(Sources : AlloCiné)

Critique : The Tree of Life est un film qui regorge de beauté. Sans doute est-ce la principale caractéristique de ce film. A plein poumons, on reçoit toute cette poésie qui illumine nos tripes. On la contemple avec nos cœurs, extasié devant trop de beauté, devant l’étrangeté de ce film, aux images de vie, d'univers, de Terre, de planètes, de lave et de volcans, de mer, de vie. Des images belles et lumineuses, somptueuses et magnifiques, avec une musique éclatante de beauté qui rempli nos cœurs de bonheur. Trop de poésie, trop de vie, trop de d'enivrement pour un si beau film. Cette beauté passe au-dessus de toute imagination, c'est pour cela qu'il faut aller voir The Tree of life. Son esthétisme est beau, magnifique, aux couleurs lumineuses et sombres. Et la poésie est là, comble la musique qui n'en finit pas de frémir. La caméra donne l'impression qu'elle file entre les mains, s'envole et glisse dans les airs, comme si un élastique la maintenait pour ne pas qu'elle s'envole, tellement fragile, tellement légère qu'elle pourrait disparaitre du décor en un clin d’œil. Alors, The Tree of Life a-t-il toutes ses qualités en plus d'être apaisant ? Peut-être, puisqu'il a eu un prix, une magnifique palme d'or du festival de Canne. Vraiment bravo Terrence Malick.

The Tree of Life est aussi un film déroutant, un film que vous n'imaginiez pas aller voir, même en ayant contemplé la bande-annonce. Cela passe au-dessus de toute imagination, c'est si beau, si clair, si pur, si poétique que le spectateur risque d'être dérouté, un peu, comme je l'ai été, un peu. Je dois avouer que je ne m'attendais pas à ce genre de film, à de magnifiques images d'univers qui accompagnent une poésie indescriptible. Ça peut sembler lent tout ça, on peut se demander l'utilité qu'on ces images sur le film, surtout quand des dinosaures apparaissent au milieu de nul part dans un cadre magnifique. Au fond, on connait la réponse, je connais la réponse, au fond, le réalisateur n'a-t-il pas voulu retranscrire la vie, rien que l’existence dans ce film beau comme une œuvre d'art ? Oui, peut-être, c'est ça le message : l'existence. Et entre tout cela, il y a une histoire, une très belle histoire avec des gosses beaux comme des anges et une femme belle comme un cœur. Brad Pitt joue comme un Dieu dans son rôle de papa, qui euh... je ne dirais pas qu'il était sexy :p, mais il jouait comme un Dieu, un vrai Dieu ! Un Dieu qui nous prouve une fois de plus qu'il peut tout jouer !

Un grand film existentiel qui nous interroge sur la vie, sur la foi et sur Dieu, somptueux comme le jour, à voir absolument en VO si l'on ne veut pas perdre toute cette beauté. Vraiment
!

1 commentaire:

seb a dit…

Je n'aurais pas mieux dit :)